Publication : Femmes en quête d’identité(s) Anthropologie du genre et des sexualités en Mongolie et dans le monde postsocialiste

Nous sommes heureux de vous annoncer la publication d’une monographie dans la collection « Centre-Asie » aux éditions Petra intitulée « Femmes en quête d’identité(s) Anthropologie du genre et des sexualités en Mongolie et dans le monde postsocialiste » de Gaëlle Lacaze, sous la direction de Catherine Poujol, la directrice régionale de l’IFEAC.

********************

Мы рады сообщить вам о публикации монографии, в рамках сборника «Centre-Asie» в издательском доме Edition Petra, под названием «Женщины в поисках идентичности(ей), антропология гендера и сексуальности в Монголии и постсоциалистическом мире», автора Гаеля Ляказа, под руководством Катрин Пужоль, регионального директора IFEAC.

********************

We are pleased to announce the publication of a monograph in the collection « Center-Asia » by Petra Editions entitled « Women in search of identity (s) Anthropology of gender and sexuality in Mongolia and the post-socialist world » by Gaëlle Lacaze, under the direction of Catherine Poujol , regional director of IFEAC.

Synopsis

Femmes en quête d’identité(s) offre une analyse comparée de la condition des femmes dans plusieurs anciens pays socialistes : la Mongolie, la Chine, la Russie et, dans une moindre mesure, le Kazakhstan et le Kirghizistan, à partir notamment de données qualitatives, issues d’enquêtes de terrain. Les réalités vécues par les femmes du monde postsocialiste ont été au coeur des recherches menées par Gaëlle Lacaze entre 1990 et 2016.

Le livre commence par l’examen des processus sociaux et culturels de construction d’un adulte apte à produire et reproduire son groupe dans le monde turco-mongol, de traditions pastorales nomades. Il souligne les dynamiques contemporaines d’hyper-sexualisation des corps dans des sociétés qui peinent à accompagner la révolution sexuelle en cours en Russie ou en Chine, comme en Mongolie, au Kazakhstan et au Kirghizistan. Ainsi, cet ouvrage révèle la « crise de la virilité » qui pousse les femmes à inventer des stratégies originales et innovantes. Il examine ensuite les sexualités autorisées et proscrites, ainsi que les enjeux politiques et idéologiques des débats autour de ces questions. Ce faisant, il met en évidence comment certain.e.s citoyen.ne.s du monde postsocialiste utilisent leurs capacités sexuelles et reproductives pour franchir les limites sociales de leur groupe de référence et les frontières géographiques de leur pays. En effet, l’analyse indique qu’il existe un lien étroit entre les corps sexués, i.e. le genre, les sexualités et les migrations. Ainsi, ce livre examine les mariages mixtes des femmes mongoles et türks (ou turciques), mais aussi chinoises et russes. Il aborde également la question de la prostitution de femmes mongoles, kazakhes, kirghizes, russes et chinoises.


Vous aimerez aussi...